My major books company

Publié le par Marjorie

Connaissez-vous les éditions à compte d'auteur ? Pour ceux qui répondent par la négative, je vous expliquerais cela quelques mots :

 

C'est le contraire de celui à compte d'éditeur !

 

Plus sérieusement, quand vous êtes édité par une maison comme la notre et bien d'autres, les auteurs ne déboursent rien pour leurs ouvrages (ni pour l'impression, ni pour la publicité ou pour le marketing etc...).

 

Quand vous êtes à compte d'auteur, vous êtes votre propre maison d'édition et vous faîtes donc l'avance financière en conséquence et vous prenez les risques financiers.

 

D'un autre côté, avec une maison les auteurs touchent un droit d'auteur alors qu'à compte d'auteur, en dehors de ses frais il touche le restant du prix de vente de son ouvrage.

 

Je ne débattrais pas sur le : ah mais c'est pas mal aussi comme système. Il a pour mérite d'exister et certains se trouvent très bien dans celui-ci. D'autres, malheureusement, le font par dépit de ne point trouver de maison d'édition.

Je ne me permettrais donc pas de faire de jugement de valeur entre l'un et l'autre.

 

J'ai vu avec quelques intérêts arriver, il y a quelques semaines, ce site qui a débuté dans la musique (et tout le monde va rabacher le succès du fameux Grégoire), puis dans la production de film et maintenant dans l'édition de livres.

 

Ma première réaction a été : plus on est de fous, plus on rit et peut-être que les internautes et lecteurs vont repérer des auteurs, qui sont passés entre les mailles de l'édition, et qui vont pouvoir exposer leur talent au plus grand nombre.

 

Puis dans un second temps, j'ai regardé plus en avant le contrat d'édition mis en avant sur leur site :

 

 "Les droits que vous cédez à XO Editions au moment de la signature du contrat d'édition (quand vous atteignez 20.000€) sont les mêmes que ceux que vous cèderiez à n'importe quelle maison d'édition : droits d'exploitation en librairie, en club, en poche, à l'étranger, droits audiovisuels, etc." extrait de leur site

 

N'importe quelle maison d'édition ? Euh, non !

Je ne suis pas pour que les auteurs cèdent tous les droits dérivés, de suite, à un éditeur dont cela n'est pas sa spécialité. Par leur contrat, ils lient les auteurs par exemple sur le cinéma. C'est très valorisant pour l'auteur de se dire, chouette ils pensent même déjà peut-être l'adapter au cinéma. Ce n'est pas forcément le cas, ils se protégent au niveau de ce droit donc si un producteur de cinéma veut adapter le livre et contacte directement l'auteur, l'auteur n'a pas d'autres choix que transférer la demande à l'éditeur du livre.

Ce n'est qu'un exemple, en lisant les conditions de contrat, c'est ainsi sur tous les droits dérivés.

 

 

Dans notre vision de la chose et dans le monde de l'enfant, si nous souhaitons que l'un de nos albums soit animé, il me paraît naturel de négocier les droits avec l'auteur et l'illustrateur à ce moment là, avec le recul des ventes d'albums, avec les retombées marketing qui permettront de juger au plus juste les droits par rapport à cette adaptation, et leur prouver que l'on saura défendre leurs intérêts au mieux. 

 

Pour ce qui est de retenir certains ouvrages qui seraient passer entre les mailles de lecture des maisons d'édition, je vois que cela ne sera pas non plus :

"En vous inscrivant sur My Major Company Books, vous êtes d'abord "au banc d'essai". Les internautes peuvent découvrir vos extraits et votre univers, mais ne peuvent pas encore miser sur votre livre.
L'équipe de MMCBooks lit tous les textes postés sur le site et sélectionne les livres qui obtiennent une jauge et sur lesquels les internautes peuvent miser : c'est la Sélection MMC Books. " extrait du site My major company books

 

Donc c'est un comité de lecture, même si vous avez un coup de coeur pour un texte mais que celui-ci n'est pas validé par leur comité de lecture, vous ne pouvez pas miser sur celui-ci.  N'est-ce pas le serpent qui se mord la queue ?

 

Pour terminer, je vous laisserais lire l'article de Lise-Marie Jaillant se son blog  Wrath

Pour celle qui ne la connaisse pas, je vous laisser découvrir ce blog, généralement pas tendre avec le monde de l'édition, surtout les grandes maisons, mais qui à notre modeste niveau nous permet de nous remettre en question avec des réalités qui nous échappent parfois.  A d'autres moments, je ne suis pas d'accord mais je prend en compte sa vision des choses.

 

En conclusion, je dirais, je m'attendais à mieux mais encore une fois, cela conviendra sans doute à certains et pas à d'autres. Mais je dirais surtout, attention à ne pas se faire abuser par des effets d'annonce !

 

Et vous, qu'en pensez-vous ? Je suis curieuse de vous lire et d'entendre votre clavier tapoter frénétiquement !

 

Publié dans Humeurs

Commenter cet article

catibou 20/06/2010 21:39



Je viens de lire ton article PPI et celui pour lequel tu as mis le lien, Séverine. Et je comprends que ce moyen d'édition semble réservé à des gens dont l'ambition de réussir dépasse le désir
d'écriture et dont la photogénie et le bagoût compteront plus dans la vente de leurs "oeuvres" que leur talent d'auteur... Et pour les autres, pas de place ...



séverine vidal 20/06/2010 20:09



Moi, je fuis ce genre de projets !! Lionel a posté un article de Rue 89 édifiant :


http://www.rue89.com/2010/06/20/my-major-company-books-invente-la-litterature-facon-star-ac-155606


à lire pour comprendre que la qualité littéraire n'aura pas sa place dans cette affaire !!